Vous pensez avoir un profil intéressant? C'est par ici →

ACTUALITÉS

Une école maternelle et une crèche dans un ancien garage

ACTUALITÉS

Parmi les propositions inhabituelles de clients privés, celle-ci peut dérouter. Mais l’agence Labics (Rome) a su se servir de la forme en arche de cet ancien garage, pour réaliser un magnifique équipement destiné aux enfants de zéro à six ans.

Milan, Corso Sempione, un ancien garage devient une crèche et une école maternelle, ainsi qu’un centre sportif. La large structure en voute, réalisée en béton renforcé, est attribuée à l’architecte Pietro Lingeri. Celle-ci n’était plus adaptée au projet d’une famille d’entrepreneurs d’Argentine souhaitant la transformer en école. Le choix apparemment inhabituel s’est avéré, selon l’agence d’architecture Labics (Rome), plutôt intéressant. Il fallait simplement prendre en compte les qualités de l’espace existant : lumineux, généreux dans ses proportions, et à même d’être réinterprété de façon originale.

 

Le projet a été réalisé en collaboration avec la Reggio Children Foundation, avec laquelle Labics a déjà travaillé pour le jardin d’enfants du projet MAST (un bâtiment multifonction pour la firme GD) à Bologne. Baptisé Jacaranda (en référence aux origines du client), le projet de Milan part de l’idée de combiner architecture et pédagogie avec la conviction que l’espace, dans sa portée matérielle et immatérielle, participe activement à l’expérience éducative de l’enfant ; l’espace comme lieu d’expérience, d’élévation, ouvert à différents usages et interprétations.

new jpg
© Marco Cappelletti + Delfino Sisto

Une idée de communauté

L’école Jacaranda a été conçue comme un outil voué à la croissance et à l’apprentissage, un lieu capable de stimuler la curiosité et les relations humaines, promouvant l’idée d’une communauté. L’organisation des espaces intérieurs se traduit par une progression entre espaces publics, semi-publics et privés, un peu comme la structure d’une ville ; un espace multiple où les enfants et leurs éducateurs se rencontrent et apprennent à se connaître les uns les autres.

 

Le concept architectural reflète les objectifs éducationnels et organisationnels de la structure, plaçant les valeurs de partage et de participation au centre du projet. Le cœur symbolique en devient l’Agora, conçue comme un espace à double-hauteur, elle est à la fois hall d’entrée, lieu de socialisation et espace collectif. C’est le centre de l’organisation spatiale, et la distribution des cheminements horizontaux et verticaux. De l’agora, il est possible d’avoir un aperçu, à travers de grandes surfaces vitrées, de toutes les autres zones du projet : les salles de classe, les ateliers, et les espaces d’enseignement.

 

L’un des principaux objectifs du projet était de préserver l’identité du bâtiment existant. Après la suppression d’ajouts successifs, l’arche a été renforcée, tout en préservant la continuité de la voute, où l’agora est créée. Les plus petites pièces dédiées à la crèche (trois salles pour les activités et trois salles pour la sieste) sont placées dans la nef latérale au niveau zéro, tandis que les salles de classes sont au premier étage, suspendues au dessus de l’agora grâce à trois passerelles qui traversent transversalement l’espace en prolongement de la structure existante. Ces passerelles, supportées par des tirants en acier fixés dans les arches en béton, laissent intacte la perception originale de l’espace, et assurent, par un coffrage transparent, la continuité de la vue et de la lumière.

 

Le projet se poursuit à l’extérieur avec notamment un jardin éducatif, pour le plus grand bonheur des enfants et leur épanouissement au contact de la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We take processes apart, rethink, rebuild, and deliver them back working smarter than ever before.